Apprendre un mot en 3 étapes

 In Stimulation générale

Quels mots doit-on apprendre aux enfants en premier?

parents profs 4Le langage est un moyen pour communiquer des idées, des choix et des besoins. Communiquer, c’est ce qu’on fait au quotidien, avec nos amis, nos collègues de travail, le préposé au téléphone ou le chauffeur de taxi. C’est naturel et efficace. C’est cette idée qu’on veut transmettre à nos enfants. À la base, nos mots nous permettent d’obtenir ce qu’on veut efficacement. Donc, lorsqu’on veut apprendre à notre enfant un nouveau mot, il est optimal de choisir un mot qu’il utilisera ou qu’il demandera souvent. En thérapie, on cible souvent les mots qui permettent d’exprimer des demandes. « Encore » ou « Donne » sont les premiers. On peut aussi cibler le nom d’objets qui sont souvent demandés par l’enfant, comme « lait » ou le nom de son toutou. Ces mots aideront l’enfant à fonctionner au quotidien et se retrouveront dans plusieurs situations. C’est pourquoi on les qualifie de mots fonctionnels. Leur utilisation dans des situations naturelles de tous les jours montrera à notre enfant que le langage « fonctionne » naturellement et efficacement.

Que doit-on accepter?

Si le langage n’était pas efficace, on ne l’utiliserait pas. Ce qui le rend efficace, c’est le succès qui en résulte quand on l’utilise. Par exemple, si on nous obligeait à parler une autre langue qui est moins naturelle pour nous, il serait très frustrant que quelqu’un nous corrige ou nous reprenne systématiquement à chaque erreur. Cela rendrait l’apprentissage et l’utilisation de la langue moins efficaces et surtout, moins agréables! C’est similaire lorsqu’on apprend à notre enfant à parler. Il faut se dire qu’il est en train d’apprendre une nouvelle langue et qu’il faut lui faire vivre des moments de succès pour que ce soit agréable et encourageant pour lui.

Il est donc très important d’accepter d’abord toute forme de communication, même les gestes. Lorsque l’enfant commence à exprimer un mot, on doit accepter toute forme de production, même s’il ne dit qu’une partie du mot ou qu’il ne le prononce pas correctement. Pour le parent qui vise la perfection, cela veut dire qu’il doit accepter de laisser passer certaines erreurs. Par exemple, si l’enfant dit « en » pour « encore », il faut l’encourager, car c’est déjà mieux que de ne rien dire! Ainsi, on reste positif (pas de « non! »), on accepte sa tentative de communication, et on lui donne le bon modèle verbal. Par exemple, on lui répondrait : « Ah, tu en veux ENCORE! Voilà! » et on lui en donne encore sans tarder. On veut l’encourager, lui faire vivre des situations de communication agréables et lui montrer que sa communication fonctionne. De cette façon, il essaiera d’utiliser le mot une prochaine fois. L’objectif est que l’enfant soit motivé à ce qu’il y ait une « prochaine fois », de façon à avoir l’opportunité de s’améliorer.

Que doit-on faire?

bilinguisme 4Il faut créer une « prochaine fois »! On veut que notre enfant ait l’opportunité de pratiquer, comme lorsqu’on apprend à parler une nouvelle langue. Si on n’a pas la chance de pratiquer ou de réutiliser ce qu’on a appris, la notion ne se renforcera pas et on l’oubliera. C’est le même principe avec nos enfants. On doit provoquer des situations qui permettront à l’enfant de réutiliser le mot qu’il vient d’apprendre dans un contexte similaire (ex. avec le même objet) ou différent (avec un autre objet). Par exemple, on met un objet hors de sa portée ou on le retient volontairement dans nos mains pour qu’il n’ait pas le choix d’utiliser le langage pour y parvenir. Pour le parent qui a tendance à aller au-devant des besoins de son enfant, cela signifie qu’il faudra se retenir de tout lui donner. Laissez votre petit faire face à des obstacles. Gardez en tête que si l’enfant n’a pas besoin de s’exprimer pour obtenir ce qu’il veut, il ne le fera probablement pas!

 

abstractEn résumé, les trois étapes pour apprendre un mot à un enfant sont:

1)      Choisissez un mot fonctionnel (utile dans le quotidien);

2)      Acceptez ses erreurs pour l’encourager, puis donnez-lui le bon modèle;

3)      Créez des « prochaines fois ».

Recommended Posts

Start typing and press Enter to search