Comment déceler la dysorthographie et prévenir l’échec scolaire ?

 In Problèmes scolaires, Troubles du langage écrit

La dysorthographie est un problème d’apprentissage et de maîtrise de l’orthographe. Plus précisément, c’est un trouble durable qui engendre plusieurs difficultés au niveau de la transcription des textes. Il est important de ne pas confondre la dysorthographie avec les difficultés d’apprentissage que l’on peut trouver chez plusieurs enfants à l’école.

Les signes de la dysorthographie

Il existe plusieurs signes que l’on peut remarquer chez l’enfant pour confirmer qu’il présente vraiment une dysorthographie, par exemple :

  • L’inversion des lettres et/ou des syllabes : cela veut dire que l’enfant inverse régulièrement les lettres ou les syllabes lorsqu’il écrit. Il est possible de le remarquer lorsqu’il s’agit de l’apprentissage des mots, durant les premières années d’école.
  • Les problèmes d’application des règles grammaticales : dans ce cas, on constate que l’enfant rencontre plusieurs difficultés à appliquer les règles grammaticales. Lorsque le problème est persistant et que l’enfant n’arrive pas à corriger ses fautes avec le temps, il pourrait s’agir d’un signe de dysorthographie.
  • La lenteur de l’écriture : l’enfant rencontre des difficultés de synchronisation entre l’encodage des phrases ou des mots et l’écriture. Cette opération lui prend beaucoup de temps, en plus, il commet encore les mêmes fautes.
  • Variation de l’orthographe des mots : lorsque l’enfant souffre de la dysorthographie, il peut écrire plusieurs fois le même mot, avec une orthographe différente.
  • Les difficultés de séparation des entités des phrases : l’enfant n’arrive pas à comprendre pourquoi et quand il faut séparer les composantes de la phrase. Par exemple, il peut coller l’article défini ou indéfini avec le nom à maintes reprises.

La dysorthographie et l’échec scolaire

La dysorthographie peut pousser l’élève vers l’échec scolaire si personne ne l’accompagne. Il est nécessaire de prendre en considération toutes les difficultés de l’élève afin de pouvoir l’aider à surmonter ce trouble.
Personne ne peut nier l’importance d’une orthographe correcte dans la réussite scolaire. Toutes les matières enseignées et toutes les activités demandent une certaine maîtrise de la langue écrite. Mais, il ne faut pas oublier que l’élève souffrant de dysorthographie pourrait être exceptionnellement compétent à l’oral, ce qui constitue un point fort à ne pas négliger.

Prévenir l’échec scolaire de l’élève dysorthographique

Il y a toujours des solutions, voire des étapes à suivre afin d’éviter l’échec scolaire de l’enfant dysorthographique :

  • Pour l’enfant qui est très compétent à l’oral contrairement à l’écrit, il faut penser à l’orienter vers des activités orales, lui permettant d’exploiter son point fort et d’éviter le sentiment d’incompétence dans le milieu scolaire.
  • De même, il faut comprendre les points forts et les points faibles de l’élève dysorthographique, ceci est possible grâce à un accompagnement sérieux et responsable de l’élève tout au long de sa vie scolaire.
  • Il faut essayer de développer la confiance en soi chez l’élève, lui corriger les fautes récurrentes et lui montrer comment les éviter dans le futur. Mais surtout ne pas lui faire de reproches. Il faut montrer une certaine souplesse au niveau du comportement avec l’enfant ou l’élève, comme il est important de lui donner des opportunités de s’exprimer.

Il est important de fournir de l’aide personnalisée à l’élève dysorthographique. S’il éprouve des difficultés à mémoriser les règles grammaticales, il faut essayer de les mettre à sa disposition à chaque fois qu’il est amené à rédiger un texte. S’il écrit très lentement, il faut lui donner du temps pour réfléchir et ne pas le stresser. C’est la meilleure façon de l’aider à surmonter ce trouble et à prévenir son échec scolaire.

Recommended Posts

Start typing and press Enter to search