Le syndrome de Gilles-de-la-Tourette: mythes et réalités

 In Syndrome de Gilles-de-la-Tourette

Plusieurs ont déjà entendu parler du Syndrome de Gilles-de-la-Tourette (SGT), particulièrement dans les médias ces dernières années. Mais qu’en est-il exactement?

Il s’agit d’une atteinte neurologique occasionnant des manifestations comportementales très variables d’une personne atteinte à une autre. Un diagnostic de SGT sera posé lorsqu’on observe chez le patient des évidences de différents tics moteurs et d’au moins un tic sonore ou vocal. Ces tics se produisent fréquemment, durant plus d’une année et sans interruption de plus de 3 mois consécutifs. Le début des manifestations doit survenir avant l’âge de 18 ans et les tics ne doivent pas être le résultat d’autres causes (ingestion de substances ou autre maladie) (DSM-IV-TR). L’origine de cette atteinte n’est pas encor

e connue malgré les études scientifiques rigoureuses effectuées depuis les années 60. Le taux de prévalence estimé serait de 1/200 pour la population québécoise et le syndrome est de 3 à 5 fois plus fréquent chez les garçons.

Les symptômes varient d’un individu à l’autre et au fil du temps. Ces variations peuvent aussi être liées à des situations particulières: tension, anxiété, fatigue, ennui, etc. Les personnes atteintes du syndrome présentent aussi des troubles associés tels que le trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité, les troubles de l’apprentissage, les troubles obsessifs-compulsifs, les troubles anxieux, etc. Ces manifestations symptomatiques, leur intensité et leur fréquence peuvent avoir un impact direct sur les individus qui en sont atteints sur les plans scolaire, social et professionnel. Il est donc primordial de procéder à de bonnes observations menant à des interventions personnalisées dans le but de bien répondre aux besoins des individus et les rendre de plus en plus autonomes dans la gestion de leur syndrome.

zp8497586rq
Recent Posts

Start typing and press Enter to search