Les symptômes des troubles neuro-sensoriels chez l’enfant

 In Troubles neuro-sensoriels

Les troubles neuro-sensoriels chez l’enfant sont un dysfonctionnement du traitement de l’information sensorielle qui se traduit par une grande difficulté à interpréter les stimuli sensoriels. Ces troubles qui peuvent engendrer des problèmes de l’humeur et du comportement sont souvent imputables à un trouble développemental ou encore à une condition telle qu’un accident ou une maladie dégénérative.

L’hypersensibilité sensorielle

Parce que cette pathologie implique que l’enfant atteint de troubles neuro-sensoriels soit rapidement submergé par ses informations sensorielles, il peut alors trouver ce qui se passe autour de lui trop rapide, trop lumineux, trop odorant ou encore trop bruyant. Son système nerveux perçoit les choses beaucoup plus intensément que la normale.  

  • Hypersensibilité tactile : L’enfant atteint par ce trouble va être fortement stimulé par toute sensation du toucher. Il peut alors être perturbé par un objet trop dur ou encore trop mou et le rejeter parce qu’il est réellement perturbé par son toucher. Cet enfant pourra alors être très difficilement habillable ou encore très difficile pour manger.
  • Hypersensibilité visuelle : La lumière du jour lors des journées très ensoleillées, mais aussi les lieux trop éclairés comme les salles de sport, les centres commerciaux, les fêtes foraines, mais aussi les salles de classe procure une grande gêne aux enfants atteints de troubles neuro-sensoriels. Cette surstimulation peut alors l’empêcher d’avoir les mêmes activités que les autres enfants, mais aussi l’empêcher d’aller à l’école.
  • Hypersensibilité auditive : L’hypersensibilité auditive incommode fortement les enfants qui peuvent avoir des troubles du comportement à cause des bruits qu’ils entendent et qu’ils ne supportent pas. Ils peuvent en effet se cacher pour réduire l’intensité de leur perception du son, mais aussi se mettre à essayer de faire encore plus de bruit pour cacher celui qui les dérange.
  • Hypersensibilité statique : L’hypersensibilité statique est la sensation que les choses vont beaucoup trop vite c’est-à-dire que les enfants ayant des troubles neuro-sensoriels vont ressentir les mouvements et les gestes trop intensément. Bien souvent, même des gestes banals peuvent les rendre malades, car ils leur donnent la tête qui tourne ou leur provoque une peur.

Ces symptômes liés aux sens de l’enfant vont s’accompagner de réactions qui peuvent être très différentes selon les individus, mais qui s’apparentent généralement à des réactions de fuite, de rejet, d’apathie et/ou de violence. Face à une sur-stimulation qui lui provoque de la panique, l’enfant peut alors s’enfuir, se replier sur lui-même et ne plus bouger, ni parler. Si une personne essaie alors de le confronter une nouvelle fois à l’information sensorielle qui a déclenché cette réaction, il peut se fâcher fortement, piquer une colère et même devenir violent.

L’insuffisance de sensibilité sensorielle

Le trouble neuro-sensoriel inverse est également possible, c’est-à-dire que pour certains enfants, il y aura une hyposensibilité sensorielle. Ce trouble peut se manifester de deux façons distinctes par le comportement de l’enfant :

  • L’enfant semble accomplir ses activités quotidiennes même les plus agréables de façon passive, sans motivation et sans énergie. Il se peut alors qu’il ne reçoive pas toute la stimulation sensorielle qu’une autre personne aurait eu en faisant la même activité.
  • L’enfant montre une certaine stimulation, mais il semble toujours chercher plus et n’être jamais satisfait des sensations de ses activités. Parce que son système nerveux lui indique avoir besoin de plus de stimuli, il peut alors se plaindre de l’ennui, se mettre à faire des actions dangereuses ou bouger de façon répétitive.

Si votre enfant semble avoir un ou plusieurs symptômes des troubles neuro-sensoriels, il est recommandé de consulter un ergothérapeute qui pourra évaluer, prendre en charge cette pathologie, mais aussi trouver ce qui a provoqué ses troubles. Il faut en effet agir rapidement, car un enfant non compris peut présenter une forte anxiété qui peut dégénérer en une dépression.

Recommended Posts

Start typing and press Enter to search