Loading

La stimulation de la conscience phonologique pour prévenir les difficultés de lecture et d’écriture

 In Stimulation générale

conscience phono 1Les difficultés de lecture et d’écriture sont souvent redoutées par les parents. Saviez-vous qu’il est possible de prévenir ces difficultés et ce, même avant que votre enfant n’apprenne à lire? En travaillant les habiletés de conscience phonologique de votre enfant, il est possible de le préparer à cet apprentissage important.

D’abord, il est important de comprendre ce qu’est la conscience phonologique et son rôle dans l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. La conscience phonologique permet de percevoir, de découper et de manipuler des sons du langage, les syllabes et les rimes.

Il est très important de développer ces habiletés en bas âge puisque cela pourrait faciliter l’apprentissage du langage écrit de votre enfant. Comme les pré-requis déjà discutés dans d’autres articles de ce blogue (la communication intentionnelle, le jeu symbolique, l’imitation et le tour de rôle), la conscience phonologique peut être considérée comme un pré-requis à la lecture et l’écriture.

Voici donc des idées d’activités simples que vous pouvez faire avec vos enfants afin de développer la conscience phonologique. Les activités seront présentées du niveau le plus facile au plus difficile.

  1. Le mot : La conscience que dans la phrase, il y a des mots.

Activités :

tortueÀ pas de tortue : Dites à votre enfant de bien écouter et d’avancer d’un pas pour chaque mot de la phrase. Il avancera lentement comme une tortue. Par exemple, «Le chien est blanc.». Il est important de parler lentement et de commencer avec des phrases courtes au début afin que l’enfant puisse bien saisir les frontières de mots. Selon cet exemple, l’enfant avance de 4 pas. Il est possible d’ajouter un but à ce parcours. Par exemple, l’enfant devra faire l’activité à pas de tortue pour se rendre à son jeu vidéo ou à la télévision. L’activité à la ligne d’arrivée servira donc de récompense.

Il est aussi possible de taper des mains pour chaque mots de la phrase, de taper des pieds, ou encore d’avancer sur un jeu de table (ex : serpents et échelles).

  1. La syllabe : La conscience que dans un mot, il y a des syllabes.

Activités :

Tape ton nom : À partir des prénoms des membres de votre famille, demander à votre enfant de taper dans ses mains à chaque morceau de mot (syllabe). Par exemple, pour «Mé_la_nie», l’enfant tape trois fois. Il est important de parler lentement afin de laisser le temps à l’enfant de séparer les mots en plus petits morceaux. Il pourra ainsi comparer les prénoms et voir qui a le plus long ou le plus court prénom.

cerceauJeu des cerceaux : L’activité précédente peut aussi se faire en sautant. Vous dites des mots à l’enfant et il doit effectuer 1 bond par syllabe. On peut placer des cerceaux sur le plancher (2 ou 3) et dire à l’enfant de sauter dans les cerceaux à chaque syllabe.

Croque-mots : Lorsque l’enfant est assez bon pour l’activité précédente, il est possible de lui demander d’enlever (de croquer) une syllabe au mot afin de découvrir si ce qui reste constitue un nouveau mot. On peut expliquer à l’enfant que certains mots sont formés de plus petits mots. Par exemple, dans le mot «couteau» si on enlève (on croque) «to», il reste «cou» (la partie du corps). Dans le mot «pinceau» si on croque «ceau», il reste du «pain».

  1. Le phonème (Le son) : La conscience que les syllabes des mots sont constitués de sons. Si on observe la lettre, un phonème correspond au son de celle-ci. Ex : la lettre f correspond au phonème ffff. Il est donc important que votre enfant connaisse le son des lettres.

Activités :

Growing conceptJeu de blocs : Avec des mots de deux sons (exemple : «sou», «cou», «gant», «joue», «nez», «main», «pas», «seau»…) donnez des blocs à votre enfant. L’enfant doit jumeler un bloc pour chaque son. Dans le mot «nez», l’enfant devrait jumeler 2 blocs : un bloc «nnn» et un bloc «ééé». Vous pouvez utiliser des mots de trois sons par la suite (exemple : «soupe», «robe», «pomme», «jaune», «balle», «rose», «bulles», «mouche»,…). Selon ces exemples, l’enfant devra jumeler 3 blocs : un bloc «sss», un bloc «ou» et un bloc «p» ou encore un bloc «rr», un bloc «o» et un bloc «b».

detectiveJeu du détective : Dites à votre enfant une série de mots qui contient un même son : Par exemple, «souris, sourire, rousse, ceinture, mousse, sirop, serpent, savon». Demandez-lui d’écouter comme il faut et lorsqu’il entendra «sss», de déposer un jeton, un bonbon ou un sou noir. Graduellement, introduisez des mots intrus qui ne contiennent pas le son ciblé afin de voir si votre enfant est un bon détective du son «sss» par exemple. Ce jeu peut se faire avec tous les enfants de votre famille. Les règles sont les mêmes et les enfants peuvent comparer le nombre de jetons déposés à la fin de la liste pour voir s’ils ont détecté le même nombre de sons.

Jeu de dominos : À l’aide de cartes d’un jeu de mémoire ou d’un jeu de cherche et trouve que vous avez à la maison, demander à l’enfant de faire des paires de cartes qui commencent par le même son. Chaque paire de cartes donne un point à la personne qui les a bien regroupées.

Jeu de mémoire : Jouer à un jeu de mémoire d’une autre façon. Au lieu de trouver les cartes qui sont pareilles, trouvez les cartes qui débutent ou finissent par le même son.

code secretJeu du code secret : Faites semblant qu’il y a un pont dans votre salon et que pour passer, votre enfant doit découvrir le code. Il est aussi possible d’utiliser une porte qui mène à une salle de jeux ou une autre pièce. Dites à l’enfant que vous allez lui dire un code secret et qu’il doit essayer de trouver le mot codé. Le code consiste à dire à l’enfant les sons du mot. Par exemple : dites à l’enfant «sss» «ouu» «p» en faisant des pauses entre chaque son et en allongeant les sons qui peuvent s’allonger. Si l’enfant dit «soupe», il peut entrer ou passer le pont.

extraterrestreJeu des mots d’extra-terrestre : Dites à l’enfant un mot de 2 ou trois sons. L’enfant doit par la suite, tenter de traduire le mot pour un extra-terrestre en disant seulement les sons du mot. Par exemple, le mot «rouge» devient en langage d’extra-terrestre «rrrr» «ouuuu» «jjjjj».

Jeu de la grenouille : Déposer sur la table des cercles verts qui serviront de nénuphars. Le but du jeu est de traverser le plus rapidement la rivière. Votre enfant peut choisir sa figurine préférée et tenter de traverser la rivière avant vous. Pour ce faire, il doit piger une carte (une image d’un jeu de mémoire ou d’un jeu de cherche et trouve) et devra sauter d’un nénuphar à l’autre en disant les sons des mots. Par exemple, s’il pige une image de mouton, il devra sauter de 4 nénuphars en disant «mmm» «ouuu» «t» «onn».

Gardez en tête que l’important est de souligner de façon ludique la présence de syllabes et de sons dans les mots. Adaptez les activités proposées à votre enfant afin qu’il éprouve du plaisir à écouter, à chercher et à manipuler ces unités linguistiques (les syllabes et les sons des mots) qui lui faciliteront la vie lorsqu’il apprendra à lire et à écrire.

Recommended Posts

Start typing and press Enter to search