Traitement du bégaiement chez l’adolescent ou l’adulte: Programme Camperdown

 In Bégaiement

13-17ans2Le Programme Camperdown est l’une des approches préconisées pour le traitement du bégaiement auprès des adolescents (13 ans+) et des adultes, ayant pour but de les aider à produire une parole fluide (sans bégaiement) et qui sonne naturelle dans les situations de communication de la vie quotidienne. Plusieurs recherches appuient l’efficacité de ce traitement comportemental, qui a été élaboré en Australie.

Le Programme Camperdown met de l’avant la parole prolongée (parole au ralenti) comme stratégie de base, qui est démontrée au patient afin que celui-ci imite le modèle dans diverses situations (lecture, monologue, dialogue). Ce modèle de parole permet d’instaurer efficacement la fluidité chez les adolescents et adultes, car il est incompatible avec le bégaiement, chaque personne bègue ayant une vitesse où il lui sera possible de parler sans bégayer. Ainsi, le patient apprend une nouvelle façon de parler en réduisant au maximum sa vitesse de parole. Il évolue à travers les 4 différentes phases successives du Programme Camperdown, en apprenant d’abord à produire une parole prolongée très exagérée (phase 1: enseignement), pour ensuite être en mesure d’utiliser une parole fluide et graduellement plus naturelle en clinique (phase 2: pratique), puis dans la vie de tous les jours (phase 3: transfert), pour finalement maintenir les acquis et performances au niveau de la parole à long terme (phase 4: maintien). De façon générale, la phase 4 est entamée après environ 20h de thérapie.

L’approche Camperdown intègre la résolution de problème au quotidien. Par exemple, si dans une situation donnée, le patient anticipe qu’il risque de bégayer, il ralentira sa parole en utilisant la méthode appropriée. De plus, l’auto-évaluation fait partie intégrante de l’approche. Le patient apprend à auto-évaluer la qualité de sa parole en termes de naturalité (échelle de naturalité de 1 à 9, où 1 décrit une parole 100% naturelle et 9, une parole extrêmement non naturelle) et de fluidité (échelle de sévérité de 1 à 9, où 1 désigne une parole 100% fluide, et 9, une parole extrêment non fluide avec beaucoup de bégaiement). Pour pratiquer ses habiletés d’auto-évaluation, le patient est encouragé à noter la note qu’il s’accorde pour sa parole sur un graphique au quotidien. L’objectif ultime sera de se rapprocher le plus possible de la norme (note de 1 sur l’échelle de sévérité, et note variant de 1 à 3 sur l’échelle de naturalité). Ainsi, l’échelle de naturalité et celle de sévérité sont inversées. Par exemple, si je bégaie à 8 avec une vitesse de 1, à quelle vitesse faut-il que j’aille pour ne plus bégayer, peut-être à 6? Afin de s’approcher progressivement de cette norme, le patient doit évaluer sa parole à l’aide des deux échelles après avoir parlé quelques minutes (avant et après s’être écouté sur enregistrement audio), et tenter de s’approcher autant que possible de la note accordée par le clinicien. Tel un entraînement sportif, le Programme Camperdown demande des entraînements réguliers par cycles, afin de se rapprocher le plus possible du but escompté.

adulte2Plusieurs modalités sont possibles pour suivre le Programme Camperdown: thérapie en individuel ou en groupe, formule intensive (plusieurs rencontres par semaine avec l’orthophoniste) ou hebdomadaire (un rendez-vous par semaine), en clinique ou par téléorthophonie.

Plusieurs éléments parallèles peuvent être intégrés dans le programme:

  • Des défis à relever. Par exemple, le patient doit laisser un message vocal sur un répondeur pour demander une information, avec une parole fluide et la plus naturelle possible.
  • Remplir un journal de bord. Le patient indique les apprentissages retenus, comment il gère son bégaiement dans différentes situations, comment son bégaiement affecte sa vie, etc.
  • Des thérapies de groupe. Celles-ci apportent du réconfort et du soutien, en plus de permettre de partager des expériences avec d’autres personnes bègues et de pratiquer dans un contexte social.
  • etc.

Bien que le bégaiement ne se guérisse pas chez l’adulte, il est possible d’atteindre des résultats remarquables suite à un traitement en orthophonie, comme le démontrent ces vidéos, pré- traitement, et post-traitement. D’autres approches d’intervention existent pour le traitement du bégaiement chez les adolescents et adultes, qui visent améliorer la fluidité de la parole ou à mieux gérer les émotions, pensées et comportements qui découlent du bégaiement. Peu importe l’approche d’intervention utilisée, certaines règles clé s’appliquent et sont gages de succès:

  • La période de maintien est essentielle car il y a en moyenne 70% de rechutes après un traitement du bégaiement. Il est important de réagir rapidement dès les premiers signes de rechute en réintroduisant davantage de périodes de pratique et en contactant le clinicien au besoin. La période de maintien dure en moyenne un an, et les rencontres en clinique sont de plus espacées.
  • La régularité du suivi est primordiale.
  • Il faut pratiquer, pratiquer et pratiquer. Tout comme un sport, plus on s’entraîne, mieux on performe. La pratique fréquente et régulière de courte durée est préférable à une pratique rare de longue durée.
  • La motivation du patient à suivre une thérapie en orthophonie pour améliorer la fluidité de sa parole est le premier pas vers la réussite.

Vous désirez prendre un rendez-vous à notre clinique pour entreprendre une évaluation orthophonique et un traitement du bégaiement? Contactez-nous dès maintenant!

Recommended Posts

Start typing and press Enter to search