TRAITEMENT DU BÉGAIEMENT

Qu’est-ce que le bégaiement ?13-17ans2

Le bégaiement est un trouble neuromusculaire de la parole qui apparaît généralement entre 2 et 5 ans. Le plus souvent, le bégaiement sera transitoire chez l’enfant d’âge préscolaire, c’est-à-dire qu’il disparaîtra sans intervention, dans les 6 à 12 mois suivant son apparition.

Comment se manifeste-t-il ?

Il se caractérise par des interruptions ou disfluidités de durée variable au niveau du discours : répétitions de sons, de syllabes ou de mots, pauses, blocages, prolongements de sons, ajout de sons ou de mots superflus. Certains individus présentent des comportements secondaires ou mouvements associés à leur bégaiement : clignements des yeux, hochement de la tête, mouvement des bras, etc.

Quelle est son origine ?

Plusieurs études tendent à démontrer que les aspects héréditaires et neurophysiologiques jouent un rôle important dans l’apparition du bégaiement. Contrairement aux croyances populaires, le bégaiement n’est pas causé par la gêne, la nervosité ou un problème affectif, et son apparition n’est pas attribuable à un événement marquant (ex. : divorce, déménagement, naissance d’un frère ou d’une sœur). Ces facteurs ne causent pas le bégaiement, mais peuvent agir à titre de déclencheur ou contribuer à aggraver le bégaiement en interférant avec un système de parole plus fragile. En outre, il n’y a aucun lien entre cette problématique de parole et l’intelligence.

Déceler le bégaiement ?

Le bégaiement est généralement identifié par les parents ou l’entourage, lorsque l’enfant :

  • Semble faire de gros efforts pour parler ;
  • Se fatigue et abandonne ce qu’il veut dire ;
  • Répète ou prolonge des sons en ne regardant plus son interlocuteur.

Notez par ailleurs que les difficultés sont plus ou moins importantes en fonction du moment de la journée et de l’interlocuteur.

Ces signes apparaissent le plus souvent lorsque l’enfant a entre 2 et 5 ans, au moment de l’acquisition de la parole et du langage. Si le bégaiement n’est pas traité, l’enfant aura 25 % de risques de bégayer à l’âge adulte. Il est donc important d’intervenir de manière précoce. Un enfant rééduqué tôt aura de grandes chances de se libérer du bégaiement dans les mois qui suivent le début de sa prise en charge.

Les solutions de traitement

Il n’existe pas de médicament pour se libérer du bégaiement et aucune intervention chirurgicale n’est possible. L’intervention orthophonique peut débuter dès l’âge d’environ 3 ans. Avant cet âge, l’orthophoniste intervient plutôt de façon indirecte en conseillant les parents sur les habitudes de communication à privilégier. Plus la prise en charge sera tardive, plus le bégaiement sera persistant et donc, plus la démarche de rééducation sera longue.

Avec les enfants d’âge préscolaire ou début d’âge scolaire, l’approche utilisée est le Programme Lidcombe. Avec les enfants plus vieux, les adolescents et les adultes, une combinaison d’approches variant d’un individu à l’autre sera proposée : Programme Camperdown, stratégies de fluidité, défis à relever en lien avec la prise de parole, thérapies de groupe, thérapie cognitivo comportementale, etc. Les activités comme le théâtre, la lecture à voix haute ou le chant peuvent être suggérées, en effet, il a été constaté que peu de personnes bègues présentent des disfluidités lorsqu’elles chantent, lisent à voix haute ou récitent un texte appris par cœur.

Pour plus d’informations sur le bégaiement, vous pouvez consulter le site de l’Association des jeunes bègues du Québec (AJBQ) et le blogue Goodbye Bégaiement ! Conseils pour en sortir

  • “J’ai deux enfants aux prises avec la dyspraxie verbale. J’ai trouvé chez vous une orthophoniste super compétente, mes petits ont fait des pas de géants avec elle. Les enfants et moi, on l’adore! Aussi, elle sait  bien m’orienter pour que j’aide mes enfants efficacement, et elle est à l’écoute. Merci!”

  • "J’apprécie beaucoup le lien de confiance que vos intervenants construisent avec les enfants. La varieté de vos interventions les attirent  et ils ont le goût d’aller suivre leur théraphie car ils s’amusent grandement. Merci de votre dévouement envers nos enfants."

  • "Merci à toute l’équipe pour le bel accueil. Vous avez su calmer les angoisses de maman! Nous voudrions tous que la vie de nos enfants soit simple et sans trop d’embûche, et quand la réalité n’est pas telle, c’est parfois très difficile d’entrevoir l’avenir avec autant de confiance, mais grace à vous, je peux avoir confiance."

  • "Mon fils fonctionne mieux à la maison, à l’école et dans ses activités distinctes. Il respecte plus son environnement et la société. Le “coaching” parental a été un baume  sur les plaies et une aide supplémentaire pour notre famille. Je recommande Proaction à quiconque cherche une solution aux problèmes quotidiens."

Start typing and press Enter to search