TRAITEMENT DE LA DYSORTHOGRAPHIE ET DE LA DYSLEXIE

Qu’est-ce que la dyslexie et la dysorthographie ?13-17ans1

La dyslexie est un trouble l’apprentissage de la lecture, alors que la dysorthographie est un trouble d’apprentissage de l’écriture. La dyslexie et la dysorthographie sont présentes chez des enfants ayant une intelligence normale et ne présentant aucun déficit sensoriel (ex. : problèmes de vision ou d’audition). Notons que toute personne qui présente des difficultés d’apprentissage de la lecture ou de l’écriture n’est pas nécessairement dyslexique ou dysorthographique.

 

Comment se manifestent-elles ?

Les troubles se manifestent par des difficultés au niveau de la précision ou de la rapidité de la lecture ou de l’écriture, ce qui peut engendrer des lacunes au niveau de la compréhension d’un texte, de la résolution de problèmes en mathématiques, de la production de textes, etc. Toutefois, certains signes d’alarme peuvent indiquer que l’enfant est à risque et que son évolution est à suivre de près :

  • L’enfant confond à la lecture certaines lettres de formes voisines ou proches phonétiquement (il inverse b et p, m et n, q et g, f et v, etc.) ;
  • Lorsqu’il lit, il ne réussit pas à transformer les symboles écrits en phonèmes : la lecture semble hachée et hésitante, parfois même incompréhensible ;
  • Il inverse l’ordre des lettres (« bras » peut être lu « bar », par exemple) ;
  • Il omet certains sons (« parapluie va devenir “parapuie”) ou en ajoute.

 

Quelle est leur origine ?

La dyslexie et la dysorthographie sont des troubles persistants et d’origine neurologique. Ils sont dus à un mauvais fonctionnement des mécanismes fondamentaux du langage écrit. Si l’origine de ces troubles est encore méconnue, on sait cependant qu’elle ne traduit en aucun cas une déficience intellectuelle et qu’elle ne résulte pas d’une mauvaise méthode de lecture.

 

Comment la dépister ?

Une évaluation multidisciplinaire est nécessaire afin de déterminer la présence ou non d’un trouble. Une conclusion de dyslexie ou dysorthographie n’est généralement pas posée avant la 2e année. Vers 6 ans, dès le début de l’apprentissage de la lecture, l’enfant peut présenter des manifestations similaires à la dyslexie et faire des inversions. Ces difficultés normales dans le développement de l’enfant peuvent s’avérer d’origine pathologique si elles perdurent vers l’âge de 6 ans ½ — 7 ans. En effet, les erreurs de lecture sont jugées « normales » au début de l’apprentissage de la lecture (lettres substituées ou permutées, par exemple). Chez l’enfant dyslexique, ces erreurs sont plus courantes et durent au-delà des premiers mois d’apprentissage de la lecture.

 

Les solutions de traitement

Une évaluation sera réalisée par l’orthophoniste, qui demandera au besoin des évaluations complémentaires. Des séances seront ensuite proposées afin de suivre la personne dyslexique.

Les parents sont invités à accompagner l’enfant dans sa démarche de rééducation en le soutenant et en l’aidant à réaliser les exercices proposés par l’orthophoniste.

Il est important de prendre en charge la dyslexie le plus rapidement possible afin d’éviter que l’enfant ne se sente en décalage avec ses camarades de classe et ne perde confiance en lui.

Pour plus d’informations sur les troubles du langage écrit, vous pouvez consulter le site de l’Association québécoise des troubles d’apprentissage (AQETA).

  • “J’ai deux enfants aux prises avec la dyspraxie verbale. J’ai trouvé chez vous une orthophoniste super compétente, mes petits ont fait des pas de géants avec elle. Les enfants et moi, on l’adore! Aussi, elle sait  bien m’orienter pour que j’aide mes enfants efficacement, et elle est à l’écoute. Merci!”

  • "J’apprécie beaucoup le lien de confiance que vos intervenants construisent avec les enfants. La varieté de vos interventions les attirent  et ils ont le goût d’aller suivre leur théraphie car ils s’amusent grandement. Merci de votre dévouement envers nos enfants."

  • "Merci à toute l’équipe pour le bel accueil. Vous avez su calmer les angoisses de maman! Nous voudrions tous que la vie de nos enfants soit simple et sans trop d’embûche, et quand la réalité n’est pas telle, c’est parfois très difficile d’entrevoir l’avenir avec autant de confiance, mais grace à vous, je peux avoir confiance."

  • "Mon fils fonctionne mieux à la maison, à l’école et dans ses activités distinctes. Il respecte plus son environnement et la société. Le “coaching” parental a été un baume  sur les plaies et une aide supplémentaire pour notre famille. Je recommande Proaction à quiconque cherche une solution aux problèmes quotidiens."

Start typing and press Enter to search