TRAITEMENT DE LA DYSPHASIE

Qu’est-ce que le trouble développemental du langage (anciennement appelé « dysphasie ») ? dictée techno

Le trouble développemental du langage (TDL) est une anomalie du développement du langage sans condition biomédicale connue. Ce trouble affecte de façon variable la compréhension, les sons, les phrases, le vocabulaire, le discours, les interactions sociales, etc. Les enfants ayant un trouble développemental du langage apprennent à parler tardivement, ont du mal à s’exprimer et donc à se faire comprendre. Le pronostic n’est pas favorable; on tend à croire que les difficultés vont persister à l’âge primaire, voire même après, et que les habiletés langagières de l’enfant ne seront pas équivalentes à celles des enfants du même âge.

D’autres troubles associés peuvent être présents avec un TDL et affecter les caractéristiques du langage ainsi que la réponse à l’intervention, bien qu’une relation causale claire n’ait pas encore été établie.

Comment se manifeste le TDL ?

L’individu peut avoir du mal à se faire comprendre par son entourage, à comprendre des consignes, questions, mots ou concepts (particulièrement les concepts spatio-temporels). Il n’est pas évident pour lui de mémoriser des sons et des mots, de formuler des phrases adéquates sur le plan grammatical (ex. : style télégraphique, omission des mots grammaticaux), ou de nommer des objets, etc. Le TDL a des répercussions dans plusieurs sphères de la vie de l’enfant, dont les apprentissages et la communication de tous les jours.

Un diagnostic de TDL peut être donné même si l’enfant présente certains facteurs de risque tels que:

  • des antécédents familiaux
  • le fait d’être un garçon
  • la pauvreté
  • niveau de scolarisation des parents peu élevé
  • négligence ou abus
  • problèmes avant ou lors de la naissance

Un TDL peut co-exister avec d’autres troubles neurodéveloppementaux tels que:

  • trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H)
  • difficultés motrices (dypraxie, dysarthrie)
  • troubles du comportement
  • troubles touchant les fonctions exécutives
  • déficience intellectuelle
  • trouble de traitement auditif (TTA)
  • difficultés en lecture et en écriture (dyslexie-dysorthographie)
  • difficultés émotionnelles

 

Quelle est son origine ?

On connaît encore mal l’origine du TDL, mais deux grandes hypothèses sont émises :

  • Le patrimoine génétique : on remarque en effet qu’il existe des familles dans lesquelles on retrouve d’une génération à l’autre différents troubles « DYS » (dyslexies et TDL (anciennement appelé dysphasie) par exemple) ;
  • Des anomalies structurelles cérébrales (qui ne sont pas toujours mises en évidence par une IRM).

 

Évaluer le TDL

Avant de conclure à un TDL, l’orthophoniste doit constater que les difficultés demeurent malgré l’intervention. L’évaluation précoce en orthophonie et le suivi du développement du langage sont des éléments indispensables au diagnostic du TDL et à son diagnostic différentiel avec le retard de langage ou d’autres formes de trouble de langage.

Le TDL n’est pas associé à une condition biomédicale connue comme:

  • le trouble du spectre de l’autisme (TSA)
  • un traumatisme crânien ou une aphasie
  • l’épilepsie
  • une condition neurodégénérative
  • un condition génétique comme le Syndrome de Down (trisomie 21)
  • la paralysie cérébrale
  • une déficience auditive neurosensorielle

Quand un enfant présente une des conditions ci-dessus, on dira plutôt qu’il présente un trouble de langage assoscié à X (où X est l’une des conditions mentionnées ci-dessus).

Les solutions de traitement

L’intervention orthophonique est recommandée sur une base régulière, une fois par semaine. L’orthophoniste vous fournira des conseils personnalisés pour réinvestir à la maison les objectifs poursuivis en clinique.

 

Aider l’enfant ayant un TDL au quotidien

Pour aider l’enfant à développer ses compétences, les parents peuvent l’inciter à :

  • participer à de nombreuses activités en groupe ;
  • développer son sens artistique de manière ludique ;
  • réaliser des exercices lui permettant de bien se situer dans le temps et dans l’espace ;
  • bien articuler et essayer de se positionner à sa hauteur ;
  • ne pas hésiter à reformuler ses phrases en y ajoutant des mots (des adjectifs par exemple) ;
  • l’inciter à demander, à s’exprimer (en créant des situations qui l’invitent à réagir) ;
  • lui lire des histoires et utiliser les livres comme supports ludiques en montrant les images, en invitant l’enfant à participer.

La valorisation et les encouragements occupent également une place prépondérante dans la rééducation de l’enfant ayant un TDL.

  • “J’ai deux enfants aux prises avec la dyspraxie verbale. J’ai trouvé chez vous une orthophoniste super compétente, mes petits ont fait des pas de géants avec elle. Les enfants et moi, on l’adore! Aussi, elle sait  bien m’orienter pour que j’aide mes enfants efficacement, et elle est à l’écoute. Merci!”

  • "J’apprécie beaucoup le lien de confiance que vos intervenants construisent avec les enfants. La varieté de vos interventions les attirent  et ils ont le goût d’aller suivre leur théraphie car ils s’amusent grandement. Merci de votre dévouement envers nos enfants."

  • "Merci à toute l’équipe pour le bel accueil. Vous avez su calmer les angoisses de maman! Nous voudrions tous que la vie de nos enfants soit simple et sans trop d’embûche, et quand la réalité n’est pas telle, c’est parfois très difficile d’entrevoir l’avenir avec autant de confiance, mais grace à vous, je peux avoir confiance."

  • "Mon fils fonctionne mieux à la maison, à l’école et dans ses activités distinctes. Il respecte plus son environnement et la société. Le “coaching” parental a été un baume  sur les plaies et une aide supplémentaire pour notre famille. Je recommande Proaction à quiconque cherche une solution aux problèmes quotidiens."

Start typing and press Enter to search