In Non classé

En tant que proche d’une personne qui souffre de la maladie d’Alzheimer, vous êtes sans doute conscient des difficultés, engendrées par cette condition, autant au niveau de la communication que de la réalisation des activités du quotidien. À cause de celles-ci, il peut devenir très difficile de maintenir une bonne relation avec un proche qui fait face à la maladie.

Pour cette raison, notre équipe de psychoéducateurs trouvait pertinent de vous offrir ses conseils pour faciliter la communication avec les personnes qui souffrent de la maladie d’Alzheimer, tout en vous illustrant la pertinence d’une intervention en psychoéducation.

Pourquoi une intervention en psychoéducation ?

Il faut savoir que par définition, le psychoéducateur vient en aide aux personnes qui font face à des difficultés d’adaptation psychosociale, lesquelles se manifestent par des problèmes de comportement. Le psychoéducateur intervient toujours de façon concrète, notamment en mettant à profit l’implication de l’entourage de ses patients.

Dans le cas de la maladie d’Alzheimer, les difficultés rencontrées sont notamment :

  •   Des comportements inhabituels : la personne a des réactions exagérées ou inappropriées à la situation, elle répète les mêmes mots ou fait les mêmes gestes, elle peut sembler brusque. Son humeur est changeante et elle peut perdre de l’intérêt pour les choses qu’elle aimait par le passé.
  •   Des difficultés cognitives : la personne a de la difficulté à comprendre ce qu’on lui dit, à mettre ses idées en place pour communiquer. Sa mémoire est affectée, d’abord à court terme puis à long terme. Elle semble confuse, elle peut facilement s’égarer.
  •   Des difficultés fonctionnelles : les difficultés cognitives entraînent des difficultés fonctionnelles pour exécuter des tâches, interagir avec les autres, prendre des décisions… Dans des stades plus avancés, la maladie peut également affecter la mobilité et la coordination, ce qui complique la réalisation des activités quotidiennes.

Comment un psychoéducateur peut-il aider dans le cas de la maladie d’Alzheimer ?

Tout d’abord, il faut savoir que l’intervention du psychoéducateur vise à optimiser la communication entre la personne malade et son entourage. Bien sûr, cette intervention impliquera la participation des proches. En évaluant son cas particulier et en observant concrètement les difficultés que la maladie entraîne, le psychoéducateur pourra proposer des stratégies de communication adaptées. En effet, faciliter la communication permettra d’atténuer certains comportements problématiques, tout en favorisant le maintien d’une relation saine.

Pour vous aider si l’un de vos proches fait face à la maladie d’Alzheimer, voici des conseils « en vrac » de notre équipe :

Renseignez-vous sur la maladie : s’informer permet de mieux anticiper les changements et de mieux s’y adapter, et ce, en étant conscient des difficultés rencontrées par la personne malade.

Instaurez un climat propice : pour communiquer avec la personne, assurez-vous de vous placer près d’elle et d’entrer en contact direct avec elle (la regarder, la toucher, etc.). Aussi, si vous êtes dans un endroit où il y a plusieurs distractions, il y a de fortes chances que votre proche ait de la difficulté à se concentrer.

Exprimez-vous simplement : assurez-vous d’utiliser des phrases et des mots simples, de même que de parler clairement. Formulez vos questions précisément et n’hésitez pas à utiliser les gestes pour éclaircir vos propos, à montrer des objets, etc.

Soyez calme et rassurant : évitez de vous énerver, faites attention au ton que vous utilisez. Vous devez vous assurer d’instaurer un climat de confiance autour de la personne.

Finalement, rappelez-vous toujours d’être patient et d’accepter les difficultés que rencontre une personne qui souffre de la maladie d’Alzheimer. Comme vous ne pouvez changer les choses, essayez plutôt d’adapter votre comportement et votre façon de communiquer. Pour obtenir des conseils personnalisés, les psychoéducateurs de la Clinique multithérapie Proaction sont toujours là pour vous et pour vos proches, quelle que soit la problématique que vous rencontrez.