In Retard de langage, Trouble de langage, Troubles du langage écrit

Selon l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec, l’orthophoniste est le professionnel des troubles de la communication. Il intervient pour faire la promotion des saines habitudes de communication de même que pour évaluer et rééduquer les personnes qui sont aux prises avec un trouble de parole, de la voix et du langage, notamment.

Pour vous permettre de bien comprendre les différentes situations lors desquelles on peut intervenir en orthophonie, notre équipe trouvait pertinent de faire la différence entre ces différents concepts. En effet, ceux-ci sont souvent confondus, bien qu’ils soient liés à des problématiques bien différentes…

La voix

Si nous sommes capables de produire un large éventail de sons avec notre voix, c’est grâce à l’interaction de plusieurs structures de notre corps, notamment nos muscles respiratoires, nos cordes vocales, notre larynx, de même que les différentes cavités de la gorge et du visage. C’est le larynx qui produit les sons grâce aux cordes vocales, qui se trouvent au sein de ce dernier. Ensuite, les muscles respiratoires donnent de l’intensité à ces sons, alors que les structures de la gorge et du visage donnent à la voix son timbre particulier (voix plus grave, aiguë, nasillarde, etc.).

Les principaux troubles de la voix sont : la dysphonie et l’aphonie. Dans le cas de cette dernière, la voix est réduite à un chuchotement et devient à peine audible. Quant au cas de la dysphonie, elle correspond à une modification de la voix, qui peut devenir enrouée, cassée, plus grave, plus aiguë.

Les troubles de la voix sont le plus souvent dus à :

  •   Une laryngite ;
  •   Un surmenage de la voix, par exemple chez les personnes qui sont souvent appelées à parler devant un public (enseignants, comédiens, etc.) ;
  •   Des lésions bénignes aux cordes vocales, qui sont elles-mêmes causées par un surmenage de la voix dans la majorité des cas.

La parole

La parole, quant à elle, représente la façon dont nous utilisons notre voix et le langage pour nous exprimer. Il faut faire vibrer les cordes vocales et bouger plusieurs muscles de la bouche et de la langue pour produire la parole. On pourrait vulgariser en disant que la parole, c’est l’étape où les muscles se coordonnent pour nous permettre de prononcer les mots. La parole n’est pas nécessaire pour produire le langage : on peut utiliser le langage écrit et le langage des signes pour exprimer un nombre infini de choses. La parole  nous permet d’exprimer nos pensées, nos émotions grâce à la coordination des muscles responsables de la prononciation. Les problèmes d’articulation ou de débit lorsqu’on parle sont des troubles de la parole. Ils sont donc normalement présents chez les plus jeunes enfants, mais vont s’estomper en vieillissant dans la majorité des cas.

Voici les troubles de la parole qui sont les plus fréquents :

Le langage

Finalement, le langage représente un ensemble de codes et de conventions qui sont partagés par un groupe et qui permettent à ses membres de se comprendre.  Le langage utilise un système conventionnel de symboles arbitraires, pour partager des idées, des besoins, des expériences, des informations ou des sentiments. Chez l’humain, c’est un système abstrait qui inclut la connaissance du sens des mots et la capacité à or